Réseau d'aqueduc et d'égout

Utilisation de l'eau de l'aqueduc municipal

Réseau d'égout

 

Utilisation de l'eau de l'aqueduc municipal

Les citoyens devront considérer les mesures suivantes lorsqu'ils feront un usage extérieur d'eau potable provenant de l'aqueduc public.

L'utilisation de l'eau provenant de l'aqueduc municipal, pour fins d'arrosage de pelouses, jardins, fleurs, arbres, arbustes et autres végétaux, est permise du 1er septembre au 1er mai de chaque année à l'exception des périodes suivantes :

Entre 6 h et 8 h ainsi qu'entre 19 h et 23 h , les jours suivants :

  • Habitations dont le numéro civique est un nombre impair (1, 3, 5, 7, 9) : les lundis, jeudis et samedis.
  • Habitations dont le numéro civique est un nombre pair (2, 4, 6, 8, 0) : les mardis, vendredis et dimanches.

Exception

Pour une nouvelle pelouse ou une nouvelle haie, il est permis d'arroser pendant 15 jours consécutifs aux heures permises, soit entre 6 h et 8 h et entre 19 h et 23 h. À noter que l'arrosage permis se limite à la superficie de terrain couvert par la nouvelle pelouse.

Remplissage de piscines

Permis tous les jours entre minuit et 6 h.

Lavage d'auto

Utilisation obligatoire d'une lance à fermeture automatique. Ne pas laisser s'écouler l'eau sans qu'elle soit orientée vers la voiture à nettoyer.

Lavage des entrées privées ou publiques

Il est interdit en tout temps d'utiliser l'eau potable pour effectuer, à l'aide d'un boyau d'arrosage, le lavage des entrées publiques et privées. Se servir d'un balai pour nettoyer votre entrée de garage ou votre trottoir plutôt que de vous servir du boyau d'arrosage.

Comment entretenir vos pelouses et jardins en économisant l'eau 1

Le sommet qu'atteint la demande d'eau en été est en grande partie attribuable à l'arrosage des pelouses et jardins. Souvent, l'arrosage est fait de manière inefficace, entraînant un gaspillage considérable résultant d'un arrosage excessif de l'évaporation ou de l'écoulement. Voici quelques conseils généraux qui vous aideront à arroser en évitant le gaspillage :

  • Avant d'arroser, tenez toujours compte de la quantité d'eau que Dame Nature a déversée sur votre pelouse ou votre jardin durant la semaine précédente. Laissez un contenant à mesurer sur votre terrain de manière à pouvoir vérifier le niveau d'eau de pluie et suivez les conseils ci-dessous qui vous aideront à déterminer la quantité d'eau que vous devez ajouter. N'oubliez pas également de vous conformer, s'il y a lieu, aux restrictions en vigueur dans votre municipalité.
  • Arrosez avant le lever et après le coucher du soleil afin de réduire l'évaporation. Arrosez par temps calme pour éviter que l'eau ne soit emportée par le vent et s'évapore.
  • Disposez votre arroseur ou votre boyau de manière à éviter d'arroser les surfaces dures, comme votre allée ou votre patio. Faire preuve de négligence en gaspillant l'eau, c'est aussi jeter de l'argent à l'eau.
  • Arrosez lentement pour vous assurer que l'eau ne s'écoule pas et soit absorbée par le sol.
  • Vérifiez régulièrement votre boyau ou votre système d'irrigation afin de déceler les fuites ou les blocages.

1. Source : www.cmhc-schl.gc.ca

Imaginez...

QUE 2 651 résidants de Sainte-Anne-des-Monts décident d'utiliser de l'eau potable pour laver leur voiture le samedi à 9 h ;

QUE tous les résidants de la rue du Ruisseau et des environs décident d'arroser leur pelouse et jardin à 18 h le mercredi ;

QUE 1 748 citoyens de Sainte-Anne-des-Monts décident de remplir leur piscine le vendredi 13 h ;

QUE les citoyens de la 1re Avenue Ouest décident, en ce beau dimanche à 16 h, d'arroser leur aménagement paysagé et, pourquoi pas, d'un petit coup sur leur entrée asphaltée, un côté de la maison...

Par ces quelques exemples, le Service des travaux publics désire conscientiser la population. L'eau est une ressource épuisable si elle n'est pas utilisée intelligemment. Son gaspillage, à long terme, pourrait engendrer des conséquences désastreuses.

Bien sûr, les citoyens paient des taxes. Cette phrase est une défaite facile. Si nous pensons aux exemples précédents, un jour viendra où la taxe d'eau pourrait augmenter à un point tel que la rationalisation de l'eau sera la solution à adopter.

Imaginez le jour où vous devrez obligatoirement :

  • amasser l'eau de pluie qui s'écoule de votre toit dans un baril ou autre grand contenant pour arroser votre jardin ;
  • utiliser l'eau de rinçage de vaisselle, l'eau de votre déshumidificateur ou de toute autre source d'eau usée pour arroser votre pelouse.

Pour toutes ces raisons, l'utilisation extérieure de l'eau potable est un pensez-y bien.

 

Réseau d'égout

Avis public important

Le service des Travaux publics de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts demande à la population de porter une attention particulière aux matières jetées dans le réseau d'égout (cuvette). Nous demandons la collaboration de tous les citoyens en cessant de jeter des matières nuisibles à notre réseau d'égout, telles que feuilles d'assouplissant, petits linges de nettoyage, serviettes hygiéniques, etc. dans la cuvette. En effet, ces déchets sont de plus en plus utilisés et jetés dans le bol de toilette. Ces amas de débris bloquent les conduites brisant ainsi les pompes des stations de pompage et amènent un ralentissement du réseau. De plus, les manutentions pour libérer ces amas de débris dans la pompe (dans un puits de 30 pieds de profondeur) sont complexes et peuvent occasionner des bris de pompes ce qui représente des coûts énormes pour la municipalité (ex. : remplacement d'une pompe : 70 000 $). Dans le but d'économie et de garder notre réseau d'égout en santé, nous vous demandons de vous conformer et de sensibiliser votre entourage à cet état de fait.