Historique

Le fleuve, la forêt, la montagne, les rivières sont là depuis des millénaires et, longtemps avant l'arrivée des Blancs, des groupes d'Amérindiens fréquentaient la région appelée aujourd'hui : nord de la Gaspésie. Les preuves existent. On a retrouvé des pointes de lances, racloirs, grattoirs et autres outils. Bon nombre d'objets sont exposés à la Société d'histoire et d'archéologie des Monts.

Dans la mémoire du site de Sainte-Anne-des-Monts, il y a les bateaux des Vikings, les pirogues des Indiens, les navires de Jacques Cartier et de Samuel de Champlain passant au large et peut-être les gémissements de la flotte de Walker, plus loin, sur les récifs de l'Île-aux-Œufs.

1662 - Le Roi de France, Louis X1V, concède à Jacques et Denys de la Ronde, fils de Pierre-Denys de la Ronde, seigneur de Percé, deux rivières du secteur Cap-Chat/Sainte-Anne-des-Monts.

Jusqu'à la fin des années 1680, aucune date importante n'est inscrite dans l'histoire de Sainte-Anne.

1688 - Denis Riverin obtient les seigneuries des rivières Cap-Chat et de Sainte-Anne.

1784 à 1789 - Les premiers habitants de Sainte-Anne sont José Vallée, Alexis Vallée et Étienne Lajoie.

1815 - Construction de la première chapelle.

1818 - Le recensement de Cap-Chat et Sainte-Anne-des-Monts, fait par l'abbé Boucher, dénombre une douzaine de familles.

1833 - Construction d'une deuxième chapelle. Celle de 1815 était devenue trop petite.

1846 - Création de la «Corporation municipale de Sainte-Anne-des-Monts et du Cap-Chat». Le 9 mars de la même année, Jean-Baptiste Sasseville en devient le premier maire. Monsieur Jean Perrée deviendra le premier secrétaire trésorier de la corporation.

1849 - Le 29 mars, une ordonnance du 12e Victoria, par le Bill numéro 186, légalisera la création de Ste Anne des Monts et du Cap Chat. Louis Leclerc est élu maire de Sainte-Anne-des-Monts et du Cap-Chat, c'est-à-dire d'un vaste territoire peu peuplé et privé de routes carrossables, territoire qui s'étend en direction de Gaspé et sans limites précises. On sait néanmoins que Saint-Joachim-de-Tourelles, Saint-Martial-de-la-Martre, Duchesnay et Mont-Louis font alors partie de la municipalité de Sainte-Anne-des-Monts.

1852 - En mars, le Conseil des ministres du Québec fait de Peter Winter le premier inspecteur d'école en Gaspésie. Son territoire comprend la péninsule entière, à l'exception du secteur Cap-Chat/Sainte-Anne-des-Monts qui a son propre inspecteur, Joseph G. L'Espérance, médecin de Sainte-Anne-des-Monts.

1855 - La population continuant de s'accroître, il faut construire une troisième église dont les plans sont dessinés par Jean-Baptiste Sasseville. Le 9 septembre, l'abbé Pierre Boucher, curé de Matane, préside la cérémonie de la bénédiction de l'église neuve.

1859 - À cause de son étendue, la municipalité de Sainte-Anne-des-Monts /Cap-Chat n'est pas facile à administrer. Le gouvernement du Québec prend la décision de freiner l'expansion vers l'est où Madeleine-Centre sera le point extrême. Une proclamation est émise à cet effet, le 3 décembre.

1863 - L'érection canonique de la paroisse de Sainte-Anne-des-Monts et du Cap-Chat a lieu le 11 septembre. Premier curé résident, l'abbé P.S. Vallée. La paroisse compte alors 120 familles. Au recensement de 1864, on compte 918 âmes.

1876 - On inaugure le service de télégraphe.

1881 - Le 13 décembre, 326 électeurs sont inscrits sur la liste électorale municipale.

1884 - Le 26 décembre, Sainte-Anne-des-Monts et Cap-Chat forment désormais des municipalités distinctes.

1899 - Sainte-Anne-des-Monts compte 1600 habitants. Les Sœurs du Saint-Rosaire arrivent à Sainte-Anne-des-Monts.

1900 - On construit le premier couvent des Sœur du Saint-Rosaire.

1908 - Conrad Gagnon ouvre le premier salon de barbier.

1909 - Le 20 mai, jour de l'Ascension, six personnes se noient en traversant la rivière Sainte-Anne en bac.

1910 - On inaugure un pont couvert sur la Grande rivière Sainte-Anne.

1911 - Le 21 septembre, un citoyen de Sainte-Anne, Louis-Philippe Gauthier, est élu député conservateur fédéral du comté de Gaspé. Il conservera son poste jusqu'en 1917.

1913 - Une Caisse Populaire Desjardins est fondée.

1915 - On ouvre une sous-succursale de la Banque Canadienne Nationale.

1916 - Le Service téléphonique est inauguré à Sainte-Anne-des-Monts.

1917 - Le 23 août, un nouveau curé, l'abbé Arthur Rioux, est nommé. Quelques années plus tard (1920-21), il supervisera les débuts de la construction de la première église de pierre. Elle sera complétée en 1925.

1924 - Le 19 janvier, on redivise la municipalité de Sainte-Anne-des-Monts, Saint-Joachim-de-Tourelle, Saint-Martial-de-la-Martre et Duchesnay deviennent des municipalités distinctes.

1924 - À la demande de Mgr François-Xavier Ross, évêque du diocèse de Gaspé, et du curé Pierre Veilleux, les Sœurs de Saint-Paul de Chartres acceptent de fonder un hôpital. Les premiers malades sont reçus dans un hôpital provisoire, la maison de monsieur Octave Langlois.

1931 - Le 7 décembre, c'est l'inauguration d'un nouvel hôpital. La construction était en cours depuis le 1er mai.

1932 - Le 25 novembre, les Sœurs de Saint-Paul ouvrent leur noviciat.

1936 - Aux élections provinciales, l'Union Nationale est portée au pouvoir. On élit un nouveau député de Gaspé-Nord: Alphonse Pelletier, homme d'affaires de Sainte-Anne. Le programme du parti met l'accent sur la construction d'écoles et l'amélioration du réseau routier. C'est le début des travaux de la route Transgaspésienne (Sainte-Anne-des-Monts/New-Richmnd).

1938 - Le 7 avril à 8 h 10, le jour de Pâques, c'est l'incendie de l'église.

1944 - Chassée du pouvoir en 1939 par le spectre de la conscription, l'Union Nationale forme cinq and plus tard un nouveau gouvernement, et Alphonse Pelletier retrouve son poste de député.

1945 - En décembre, c'est l'arrivée de l'électricité.

1947 - Le 26 septembre, c'est la région de Sainte-Anne-des-Monts qui, la première, jouit du remplacement du système de téléphone à manivelle par un système à batteries centrales.

1948 - Robert Lévesque, homme d'affaires de Sainte-Anne-des-Monts, résiste au raz-de-marée unioniste et devient député libéral de Gaspé-Nord.

1957 - Le 2 décembre, un mémoire réclamant la prolongation de la voie ferrée jusqu'à Sainte-Anne est envoyé à l'honorable John Diefenbaker, premier ministre du Canada. Ce mémoire a reçu l'appui des députés fédéraux Roland English et Bona Arsenault et du député provincial de Gaspé-Nord, Alphonse Couturier. Le chemin de fer eut été un atout économique pour la région mais, comme on le sait, les vaillants efforts n'ont pas donné de résultats.

1963 - Le 19 mai, Mgr Paul Bernier, évêque de Gaspé, procède à la bénédiction de l'Institut familial des Sœurs de Saint-Paul. L'institut porte son nom.

1964 - Sœur Marie-Valérie des Sœurs de Saint-Paul, fondatrice de l'Hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, décède le 13 septembre.

1965 - C'est l'ouverture de l'École des métiers.

1967 - Le 19 octobre, le statut de ville est accordé à la municipalité.

1968 - La charte de ville est enregistrée le 28 mars. La population compte alors 5097 habitants. Le 18 octobre, on inaugure le nouveau bureau de poste. L'édifice est béni par Mgr Alcidas Bourdages.

1969 - Le 29 juin, l'Escale, centre de réhabilitation pour alcooliques, est ouvert. Le 12 septembre, on inaugure officiellement Mines Madeleine Ltée. L'entreprise commence l'exploitation d'une mine de cuivre dans le Parc de la Gaspésie. Les opérations se terminent en janvier 1977.

1970 - L'Institut familial Mgr Bernier ferme ses portes. L'édifice portera le nom de Pavillon de la Montagne et sera alors un centre d'accueil et d'hébergement pour enfants déficients avec difficultés d'apprentissage. Depuis mars 1993, nous y retrouvons le Centre de réadaptation de la Gaspésie. Il offre des servies externes aux personnes ayant une déficience physique ou présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement. Cet édifice abrite aussi plusieurs services communautaires.

1971 - C'est la construction de l'École polyvalente.

1972 - Le 3 mai, on inaugure l'école polyvalente. Elle est baptisée École polyvalente Gabriel-Le Courtois le 25 mai 1981 par Mgr Gilles Ouellet, évêque du diocèse de Gaspé. Gabriel-Le Courtois (1797 à 1806) a été premier missionnaire de notre région. - Le 22 septembre, Mgr Ouellet procède à la bénédiction et à l'inauguration du nouvel Hôpital des Monts.

1973 - Marc Yvan Côté, président de l'Association libérale de Matane, est élu député de la circonscription de Matane. Il est nommé ministre des Transports et responsable du développement régional le 12 décembre 1985. Il devient ministre de la Santé et des Services sociaux le 11 octobre 1989.

1974 - Le 10 novembre, c'est l'entrée en ondes de la station radiophonique CJMC AM diffusant sur la fréquence 1490 KHZ avec une puissance de 1000 watts. Le rayonnement s'étend alors des Méchins à Marsoui, Ses fondateurs sont les frères Roger, Marcel et Pierre Vallée. Le premier directeur est Francis Pelletier.

1975 - En octobre, c'est l'ouverture de l'aréna.

1976 - Le 25 septembre, peu de temps après avoir quitté la piste de l'aéroport, un petit avion Cessna s'écrase près de Sainte-Anne-des-Monts, blessant gravement quatre occupants. - La municipalité ne compte plus qu'une trentaine de cultivateurs.

1979 - Le 17 août, la Société forestière Mont-Logan fait une offre d'achat à Rexfor pour les actifs de Scieries Chic-Chocs de Cap-Chat et Sainte-Anne. La transaction sera complétée le 24 mai 1980.

1980 - Le 14 août, Sainte-Anne-des-Monts accueille les athlètes et les officiels des 10e Jeux de l'Est du Québec. - Inauguration du Salon funéraire Gilles Marmen.

1981 - Le 16 octobre, c'est l'inauguration officielle du nouvel hôtel de ville. Il est logé dans l'ancien couvent des Sœurs du Saint-Rosaire.

1984 - Le 4 septembre, un Annemontois, Dr Charles-Eugène Marin, est élu député conservateur du compté de Gaspé au fédéral. Il sera réélu en 1988.

1986 - Naissance du Journal Le Riverain.

1988 - Ouverture officielle de la piscine municipale intérieure.

1992 - C'est l'inauguration officielle de la Maison de la culture et de la Bibliothèque municipale Blanche-Lamontagne.

1995 - Ouverture du Centre Explorama Mer, Monts et Merveilles de la Gaspésie (aujourd'hui Exploramer).

2000 - Fusion de Sainte-Anne-des-Monts et de Tourelle en vertu du Décret 31‑2000, publié le 2 février 2000 dans la Gazette 0fficielle du Québec. ¾ En 1984, la dénomination Saint-Joachim-de-Tourelle a été abrégée en Tourelle.

Extraits du livre souvenir sur le 150e anniversaire de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts.